Alpine A310 Monté-Carlo 1975 Jean-Luc Thérier

Ma passion des autos anciennes et du sport auto

 

Saison 2013

10ème rallye Jeanne d’Arc Historique – 19 et 20 octobre 2013

Retrouver toutes les informations préalable à ce rallye (liste des engagés, timing, organisation) sur la page : thrf ou rallyehistoriquejeannedarc

Un week-end passé sous l’esprit de convivialité malgré un temps épouvantable dès la première épreuve du samedi après-midi.

L’un des participants se demandait même comment Jeanne d’Arc avait pu brûler en Normandie … tout est dit, place au rallye.Saison 2013 p1000700-300x225 Cela faisait un bail, et il m’a fallu me remettre dans le bain dès le vendredi soir pour la préparation de l’équipage : peugeot 807 et remorque. Je charge donc la bête sur le plateau, vérifie avant tous les niveaux et prépare son paquetage composé d’huile, de liquide de refroidissement, pneus pluie, cric …etc… bref j’essaie de penser à tout pour ne rien manquer sur place à Dieppe à 1h30 de la maison.

Samedi, départ d’Evreux avec mon beau-père, co-pilote ou plutôt navigateur dans notre cas, à 7h45 sous un ciel clément et pas du tout menaçant … l’arrivée à Dieppe sous un ciel lui menaçant ne présagé rien de bon : cela s’est confirmé dès la fin de matinée avec des trombes d’eau au départ de la première épreuve : peu faire mieux comme conditions pour notre première et dernière participation à ce rallye, dernière car les organisateurs nous ont fait savoir qu’ils arrêtaient momentanément … à suivre …

Les vérifications d’usage terminées (administratives et techniques), mon beau-père fait le tour de la voiture pendant que j’installe la rampe 4 phares car la nuit tombe vite en ces temps d’octobre. Et là, première surprise, nous découvrons que seuls 2 phares fonctionnent … ça y est, mon beau-père est dans les starts et dégainent ses outils pour vérifier tout cela. Sauf qu’il ne trouve pas, et moi et l’électricité ça ne le fait pas … alors on laisse comme cela est c’est déjà bien suffisant avec les gros oscars en plus que l’on a pour éclairer les bords de route.p1000669-300x225

Nous découvrons la présence de Luc, qui m’a fait la joie de venir nous voir, avec son ami et son bel appareil photo. Il se joint à mon beau-père, mais rien de plus. Alors nous allons boire un café pour évoquer ses années de rallye en simca rallye 3 entre autre et échanger quelques anecdotes pour nous réchauffer momentanément.

Breifing fin de matinée avant de se retrouver autour d’une bonne table pour notre premier repas en commun. Nous écoutons bien, apprenons beaucoup de chose, mais vraisemblablement pas encore assez !!, et partageons lors du repas notre maigre expérience de la régularité avec des experts en la matière. Jusque là tout va bien, nous sommes toujours motivés !

13h30, départ du premier concurrent pour la première épreuve. Nous avons le numéro 60 sur 61 concurrents, et avec un départ toutes les minutes, ce n’est qu’à 14h27 que l’autorisation de départ nous est donnée.

Nous découvrons le road book 1 minute avant notre départ, essayons de mettre en pratique les consignes des organisateurs et celles de nos convives du midi … mais là nous découvrons un road book avec pleins de codes, de signes que nous ne connaissons pas. De toute façon, on nous invite à partir, 3 2 1 go !!!, nous nous élançons du parvis de la plage de Dieppe sous un temps bien normand.

dsc_0603-300x199Les premiers kilomètres, RAS, nos empruntons le circuit du rassemblement du mois de mai organisé par les AAA … sympa, assez cool, et en tournant la page, nous entrons dans le vif du sujet : première épreuve de navigation sans aucune référence de kilomètres ni de temps ! et là grosse surprise, première montée : un torrent d’eau s’invite à nous, m’obligeant à lever le pied de la pédale de droite … ça commence bien : en plus de ne rien y comprendre sur le road book car nous ne savons pas dans quel sens le lire (j’exagère un peu mais il y a de ça !), je dois faire face à une route très grasse.

Et nous allons de surprise en surprise, et prenons vraiment conscience que nous sommes dans une épreuve orientée navigation et moins régularité, ce qui requiert d’autres connaissances que nous n’avons pas toutes acquises. Nous lâchons donc le chrono pour nous concentrer sur la navigation et arrivons à bon port tout de même.

dsc_0662-300x199

Deuxième zone de régularité, nous découvrons des cartes IGN avec par ci par là des flèches et une indication « allez au plus court » … on a oublié la loupe !! mais mon navigo se sent plus à l’aise, notre terratrip ne nous sert finalement à rien pour cette épreuve … ou au moins à savoir à combien je roule car il nous faut tout de même respecter le code de la route ! mais ça c’est la théorie !

Nous tombons sur plusieurs guets, non pas des guet-apens, quoi que !, car les nôtres avaient entre 25 et 40 cm d’eau au plus profond, autant dire que nous avons eu vite les pieds dans l’eau dans notre auto qui n’est pas super étanche !!!, mais côté rassurant nous n’avons pas été les seuls.

Nous pulvérisons tous les records de temps, nous et bien d’autres, là non plus nous ne sommes pas les seuls, certains moulinent, d’autres jardinent enfin vous le dites comme vous voulez mais les organisateurs nous avaient indiqués qu’aucun croisement d’autos n’étaient possible … mais ça … c’était avant !! (culture pub de retour !!!), en fait la réalité a été tout autre et nous en avons profiter pour s’entraider. Enfin la fin de la seconde étape, nous en profitons pour faire le plein et nous rendons parking de la mairie pour une petite pause. Je suis alors assailli par un groupe de jeunes (mais les A110 n’étaient pas encore là !!!) qui trouvent l’alpine super jolie et m’inonde … et oui encore ! … de questions tellement vite que je n’ai pas le temps de répondre, « c’est quoi, combien de chevaux, elle roule à combien, je peux faire des photos …etc etc… », mais vous savez, ce sont toujours les mêmes questions que l’on pose 30 ans après !!p1000699-300x225

Ah j’oubliais, entre deux j’ai revu Luc assis à l’arrière de son « camion » avec son appareil photo prêt à shooter : s’en suit quelques photos sublimes qui illustrent cet article : merci Luc d’avoir bravé ce maudit temps.

La troisième étape, avant le repas du soir, se déroule la nuit. Route grasse toujours, je fais donc attention car les routes empruntées sont très sinueuses, l’avantage de nuit c’est que l’on voit d’assez loin si on doit croiser une autre auto. Cette épreuve se déroule comme les deux premières, un peu galère pour mon navigo qui n’est toujours pas dans le bain … façon de parler … car nous avons toujours les pieds dans l’eau tellement les moquettes sont imprégnées !! Pour ma part, je m’éclate bien au volant de l’alpine, c’est vraiment cool de conduire ce type de véhicule sans assistance, sans électronique, et qui nécessite de mettre tout son coeur : j’adore.

Retour sur Dieppe, au restaurant du Casino, les pieds et bas de pantalon mouillés, mais contents d’êtres arrivés au chaud les pieds sous la table à se faire servir, très bon repas au demeurant et excellent vin blanc !… Nous en profitons pour échanger nos impressions avec d’autres équipages et sommes à côté d’un expert en la matière qui fait ce type d’épreuves 7 à 8 fois par an : vive les retraités !!! Il nous explique également qu’il y a de nombreux pièges et que la grosse difficulté est de les anticiper et de se mettre dans la tête des organisateurs qui ont imaginés le road book … pas facile tout cela : se concentrer sur le parcours, décrypter les énigmes cachées, se mettre dans la tête de celui qui a imaginé tout cela, gérer le terratrip, le chrono, repérer les CP … au boulot c’est moins fatiguant !!!

p1000701-300x225Nous prenons ensuite place dans nos lits, pour une nuit de repos bien méritée, j’ai tout de même un peu de mal à m’endormir : ce n’est pas mon lit et ma chérie n’est pas là. Le lendemain matin, le réveil nous sort du lit – déjà – un coup d’oeil à la fenêtre, chouette il ne pleut pas me dit mon beau-père … Après ma douche, je vais voir ce qu’il en est, et, il pleut !! mais le temps de prendre le petit-déjeuner et de se rendre au départ de la 4ème étape, le temps est redevenu clément.

Ah j’oubliais, le classement provisoire a été affiché et nous sommes 26ème sur 36 sur la catégorie GT. Il nous reste deux étapes pour améliorer, car tout de même nous sommes là pour la gagne …

Quelques petits réglages avant de repartir s’acharner sur nos routes normandes, pas de casses c’est déjà ça.

Cette 4ème épreuve se déroule assez bien, pas trop de demi-tour et nous finissons dans les temps, nous sommes assez fiers et arrivons dans un corps de ferme superbe digne du fin fond de la Normandie, assez boueux. Une collation nous est servie, café, cidre et pâté maison au calvados pour l’un et à la pomme pour l’autre … miam miam, je me régale : je ne suis pas normand mais force est de constater que leurs produits sont délicieux !

p1000711-300x225 p1000718-300x225

Il est déjà 11h30 et nous devons repartir pour la dernière étape avant un retour au restaurant du Casino de Dieppe pour le dernier repas et la remise des récompenses. Cette dernière épreuve est celle de trop … une galère à ne plus savoir où nous sommes, c’est d’ailleurs aussi le cas d’un autre équipage, en lancia béta, et décidons de nous allier pour tenter de déjouer tous les pièges. Rien n’y fait, nous sommes véritablement perdus, nous tournons en rond et à 13h30 nous décidons de couper court et de rejoindre Dieppe par la départementale, un coup de gps et le tour est joué. A notre arrivée, tout le monde a déjà chargé les autos sur les plateaux prêt à partir et déguste le début du repas. Nous passons tout de même presque inaperçu … au final nous finissons 28ème sur 36.

p1000722-300x225Il est 15h30 et je décide de rejoindre mon cocon familial en passant par la case « car wash », l’alpine en a vraiment besoin.

 

 

 

 

 

 

 

Plus de photos :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7ème rallye de régularité « La Nuit des Lions » – 12 et 13 janvier 2013

10993-1-300x21210994-1-212x300

 

Ce 1er rallye de régularité s’est assez bien déroulé, avec de belles sensations de conduite, de navigation.
Je tiens tout d’abord à remercier Florence et sa moitié, Lucien et Eric pour leur présence samedi matin pour me soutenir.

Epreuve que nous ne connaissons ni mon beau-père ni moi, une grande découverte !

RV samedi matin 10h pour les vérifications techniques et administratives avec remise des dossards : jusque là tout va bien, tous les feux et clignotant fonctionnent, OK pour la technique et comme nous sommes à jour de la carte grise et de l’assurance OK aussi pour l’administratif, nous avons donc droit à nos dossards et plaques à installer sur la voiture.
Bon il pleut, mais les autocollants tiennent tout de même !

sam_0467-300x225Ensuite, nous attendons l’ensemble des concurrents sous la pluie et le froid mais tout en discutant à droite et à gauche avec amis et concurrents, nous en profitons pour nous renseigner sur le fonctionnement d’une telle épreuve.
Briefing à 12h et là tout commence à réellement s’éclaircir, sauf que nous n’avons comme matériel qu’un chrono et le compteur kilométrique, mais il faut bien commencer !
Au programme : 380 kms de zones de régularité (ZR) : 5 dont 2 de nuit.

Repas avec quelques partenaires que je remercie encore, et ma chérie qui m’a fait l’honneur de sa présence.

14h10 : départ de la 1ère épreuve avec 3 kms de liaison avant la 1ère ZR.
La 1ère liaison est normalement faite pour étalonner son compteur kilométrique / au relevé de l’organisateur : pour moi, les 3 kms de liaison se sont soldé par 5,3 kms au compteur !! la difficulté commence : la cause : certainement le changement de pneu (car vu le temps nous avons chaussés les pneus « pluie ») et une boîte courte non d’origine.
Bref, sans avoir commencé, le casse-tête commence, surtout pour le co-pilote qui est sensé régler tous ces problèmes, car pour moi c’est assez simple, je conduis !

14h30 : roadbook en mains pour la 1ère ZR, et c’est parti et là vous allez rire, la 1ère page était en fait un exemple, le top 0 était sur la 2nde page, c’est pourquoi novice nous nous sommes planté dès le 1er carrefour, mais bien heureusement nous étions sur mon territoire (Evreux), j’ai donc assez vite pigé et sommes repartis sur le bon chemin.
Maintenant fini de rigoler, et mon co-pilote a vite abandonner ses calculs de kilomètres, nous avons donc entièrement navigué avec les indications du roadbook et le chrono.

Les 4 autres ZR se sont déroulées correctement, nous n’avons pas fais beaucoup d’erreur de navigation, quelques unes tout de même mais pas pénalisantes pour la moyenne.

sam_0473-225x300Les sensations : tenir une moyenne de 45 km/h sur 80 kms ne s’avère pas si facile surtout sur route ouverte, car vous êtes obligés de respecter le code de la route, les autres véhicules ..etc.., ce qui fait qu’en ville par exemple vous êtes plutôt à 20 ou 30 à l’heure et qu’il faut bien rattraper ce temps perdu sur les petites routes de campagne (sauf que la chance c’est de ne pas tomber derrière un tracteur).
C’est pourquoi, j’ai eu la joie de rouler à 120/130 km/h sur certains tronçons (voir beaucoup) en pleine campagne perdu au milieu de rien, c’est un première pour moi mais pleine de sensations surtout la nuit.

Bon je ne peux pas tout vous raconter, mais je peux vous donner le classement : au terme des 2 premières ZR (avant le repas du soir que nous avons pris au bord de la Seine) nous n’étions pas dans le top ten !! on s’en douté.
Les épreuves de nuit doivent être déterminantes, c’est tout du moins ce que l’organisateur nous a dit, l’épreuve du dimanche matin n’étant là que pour conforter les résultats et se délasser de la veille !!
Le dimanche matin, nous pointions donc à la 35ème place. Oui nous avons zappé quelques CP, des petits panneaux rectangulaires plus petits qu’une plaque d’immatriculation qu’il fallait relever tout au long des épreuves.

Et au terme de la dernière ZR, nous sommes finalement classé 29ème sur 57ème engagés, ce qui n’est pas si mal pour un premier rallye sans instrumentations spécifiques.

Plus de photos

Image de prévisualisation YouTube

 

Dans :
Par alpinea310montecarlo1975jeanluctherier
Le 16 janvier 2013
A 10 h 36 min
Commentaires : 2
 

2 Commentaires

  1.  
    Les chouchous
    Les chouchous écrit:

    Pour une première 29 sur 35 pas mal, mais il faut faire mieux la prochaine course.
    Je blague, bravo à vous deux.
    j’espère qu’il n’y avait pas trop de buée sur le pare-brise !!!!
    A la prochaine course.
    Les chouchous.

    •  
      alpinea310montecarlo1975jeanluctherier
      alpinea310montecarlo1975jeanluctherier écrit:

      Euh, Christophe, 29ème sur 57 participants … donc du pas mal je dois passer au « c’est super bien » :-)

Répondre

 
 

Lesjoyeuxbourdons |
LED Lights Hub unblog |
Ayouchef1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Landroverweb
| Geolocalisationmaroc
| obd obd2 obd