Alpine A310 Monté-Carlo 1975 Jean-Luc Thérier

Ma passion des autos anciennes et du sport auto

 

Saison 2011

Course de côte des Moulineaux – 29 Mai 2011

1ère course de côte avec la nouvelle monture : rien à voir avec mon petit 1400 de l’année dernière !
Météo appropriée pour tester la voiture : piste sèche et soleil, idéal pour juger de sa maniabilité et sa puissance.

Première montée non chronométrée avec un peu d’appréhension tout de même, alors j’y suis allé tranquille d’autant plus que je ne me rappelais plus du tout du tracé.
Saison 2011 img_0298-300x225Deuxième montée, cette fois-ci chronométrée : alors là Fred il faut quand même attaqué un peu, tu ne peux plus te contenter d’aller faire du tourisme !!
Donc je me lance en appréhendant les virages correctement, la direction assistée (que je n’avais pas sur l’autre clio) est difficile à gérer car ça tourne bien, vite et facilement … de très bonnes reprises et une accélération qui m’emmène au bout de la ligne d’arrivée à 140 km/h au lieu des 100 les années précédentes (le paysage passe beaucoup plus vite !!).
Verdict du chrono : 53’92 (2 secondes de mieux qu’avec le clio 1.4) et un classement de 49 sur 75 participants.
Ben là je me dis « pas trop mal pour un début », reste à affiner les entrées et sorties de virages pour éviter le maximum de glisse et être le plus propre possible.

On mange, on se prélasse un peu au soleil avant d’attaquer le vif du sujet : les 3 montées chrono qui comptent pour le classement final.

1ère montée : 53’97  : je loupe « carrèment » le départ, j’étais dans la lune, dans mes pensées et met du temps à décoller après le passage du feu au vert … qu’est-ce qui m’arrive … rien c’est juste que j’ai eu une absence … pourquoi … je n’en sais strictement rien … et du coup j’accélère comme un malade (comme je faisais avec mon ancienne clio) mais là vu qu’il y a des chevaux sous le capot, je fais patiner les roues et ronfler le moteur sur environ 100m avant de passer la 2nde : mais tu es où Fred !!!.
Mais bon, le résultat chrono est là et au moins je suis sur d’être classé et termine cette première manche à la 55ème place. Ben oui, les autres ils ne m’ont pas attendu !!!
Bref je me concentre pour la 2ème montée : 53’37, plus d’une demi seconde de mieux, pas trop mal, mais peu encore mieux faire notamment au départ, par contre mes virages sont assez propres : je gagne 3 places et termine donc cette montée en 52ème position.
3ème montée : là en général comme c’est la dernière on se dit on tente le tout pour le tout et je peux gagner qqs places, les autres avant moi ne sont pas si loin.
Feu au vert, j’attaque, départ moyen … il va vraiment falloir que je dompte cette monture pour améliorer cela … premier virage je freine le plus tard possible et là je commence à glisser en sortie de virage, pas grave sauf qu’à chaque virage même chose !! c’est marrant pour les spectateurs mais pas très performant, car je fais la montée en 54’28.
Je finis donc cette journée à la 52ème place avec le sentiment d’avoir commencer à prendre en main cette nouvelle voiture : il faut persévérer, mais pas de casse et une voiture qui tourne super bien.

img_0295-300x225

Course de côte de Gisors – 02 Juin 2011

Cette course restera dans mes annales … c’est sur cette course que je suis sorti pour le première fois avec à la clef un gros crash.

La voiture est chaussée comme aux Moulineaux, mais cette fois-ci la route est plus grasse.

Sur la première montée d’essai, je décroche sur le dernier virage en prenant peut-être un peu trop à la corde, 180°, une marche arrière et … le poteau téléphonique que je prend en plein milieu du coffre arrière.

Le choc m’arrache même le siège sur lequel je suis assis … bilan, j’arrive tout de même à redescendre, nous montons la clio sur la plateau et reprenons le route.

Je tiens à remercier Pierre qui avait décidé de venir nous voir, et que nous avons croisé très rapidement en partant, il a ainsi pu voir l’état de la clio.

 

En cet instant, je ne connais pas la suite des évènements, au retour je confie la voiture à mon beau-père, qui finalement a fait un excellent boulot en réparant tous les dégâts : réparation du fond de coffre (tôle froissée changée), changement de haillon et pare-chocs, remise en place du train arrière.

J’en profite également pour changer les pneus et revenir à la marque Hankook, qui me satisfaisait jusqu’alors.

 

Course de côte des Andelys – Juillet 2011

clio-16s-300x168Bilan assez positif sur ce dimanche aux Andelys, sous un ciel couvert mais sans pluie, le soleil n’ayant pointé le bout de son nez qu’en fin de soirée en partant !! Mais le principal c’est un alsphate propre et sec, conditions qui me conviennent le mieux à vrai dire !

Tout d’abord, je souhaite remercier Mme Florence PEREIRE et son mari Christophe (Sté ESA Evolutions) d’être passés me voir sur cette côte assez technique et qui pour le public est accessible, il y avait d’ailleurs pas mal de monde.
Cette présence m’a certainement porté chance, petit clin d’oeil à Florence qui m’a fortement encouragé à faire une belle prestation et à bien figurer dans le classement, et je pense ne pas me tromper car ce n’était pas gagné, on va voir tout cela.

C’est donc avec assez d’appréhension, pour ne pas dire beaucoup, que je reprend la clio 16S (tout remodeler de l’arrière, vous vous souvenez !! crash sur la course de côte de Gisors) chaussée de ces 4 pneus neufs pour m’élancer dans la première montée des essais.
Redécouverte de la voiture qui maintenant tient le pavé, comme quoi la qualité des pneus et le bon choix fait 50 % de la course. Je comprnds mieux maintenant pourquoi les manufacturiers de gommes se battent comme des fous sur les grandes épreuves.

Cette montée, je pense que c’est peut-être la plus lente que j’ai faite depuis 4 ans, mais l’appréhension était là.
Il a fallu ensuite passer à la montée chronométrée, là c’est autre chose, mais la confiance des gommes me fait tout de même oublier la sortie de route de Gisors : 1’04 »50, 3 secondes de moins qu’avec la clio 1,4L énergie, bien mais somme toute pas terrible pour un moteur qui fait presque le double de puissance.
Je me classe 70ème sur 83 partants, le dernier étant à 1’14 »57, mais ce sont des essais …

Petit repos du midi, pendant lequel nous profitons pour se restaurer, reprise vers 13h.

Les choses sérieuses commencent, le temps de la 1ère montée de la course étant arrivé, j’enfile le casque, le hans et les gants, suis bien installé, prêt. Le feu est au rouge, je me concentre, le vert passe et c’est parti. Je loupe le départ et dans la dernière épingle, je loupe une vitesse … résultat : 1’04 »27, les plus optimistes diront c’est mieux, les moins diront pas terrible peut mieux faire !

Et bien oui, peut mieux faire, c’est exactement ce que j’ai fait.
Descente au paddock, je refais le tracé dans ma petite tête, prends quelques infos auprès d’un ami non moins concurrent qui court en Clio Williams (plus puissante mais également d’origine).

2ème montée chrono, il fait beau, suis assez serein, et là le déclic, montée super propre, sans faute très apparente, pas de glissade, pas de blocage de pneus, satisfait de mon départ, bref je me précipite sur le résultat : 1’01 »75, je suis super content, et retrouve la confiance dans la voiture, ça y est j’y suis à nouveau, soulagement.

Je compare les résultats, 1ère montée, je suis classé 64ème sur 80 partants, 2ème montée : 62ème sur 78 partants, ben oui les autres ne m’ont pas attendu pour autant !

Il ne m’en reste plus qu’une, et termine cette 3ème montée en 1’01″95. Je me sentais bien mais un gros changement d’adhérence suite à une voiture perdant beaucoup d’huile en entrée de première épingle me fait ralentir (comme beaucoup d’autres concurrents d’ailleurs !) et termine sur le classement final 62ème sur 82.

Mais ce qui est le plus satisfaisant, c’est que les temps des 3 autres clio 16S de mon groupe sont dans un mouchoir de poche : 1’01 »72, 1’00 »73 et 1’00 »67.
A performance égale, tout se tient, je suis donc plutôt satisfait de cette prestation, les secondes à gratter tiennent parfois à un poids un peu plus léger, il faudra donc peut-être que j’envisage d’alléger ma clio … à voir.

Pour info. : le meilleur temps est de 0’47 »31 réalisé par une monoplace Dallara 300, et le dernier : 1’09 »74 par une Citroën Saxo.

Des petites vidéos pour me voir :

#c’est tout de suite :

Image de prévisualisation YouTube

# c’est à 4mn … :

http://www.dailymotion.com/video/xjvmmi


Course de côte d’Arques la Bataille – 11 Septembre 2011

Bilan prometteur pour la suite.

Malgré un climat assez défavorable le matin et en début d’après-midi, bruine, pluie, je ne sais plus comment on dit en Normandie !!, les essais « chrono » ont  été réalisés pour découvrir le tracé et dans la prudence.

Avec un alsphate assez glissant et des pneus pas tout à fait adaptés, malgré leur performance, les sorties de virages, d’épingles étaient somme toute pas

facile à négocier, et je vous rassure je n’étais pas le seul : toutes les discutions portées sur le choix des pneus, ce qui ne me pose pas de problème puisque je n’ai qu’un train de pneus !

 dscf04961-300x225Je fais donc mon premièr essai tranquille et verdict : 1’06″65, oh là, cela me semble beaucoup tout de même. Alors je vérifie les temps de l’année dernière, meilleur temps : 1’04″60 sur chaussée sèche.

Bon au final, pas de mal, ce n’est qu’un essai chrono !!!

Et là miracle, la direction de course nous autorise un deuxième essai avec chrono, génial, je saute dans le baquet, m’arnache, me casque, me présente sur la ligne de départ …

Je loupe un peu mon départ toujours sous la pluie, et arrivé en haut le commissaire me donne le petit papier avec mon chrono : 1’04″65, je suis content, c’est beaucoup mieux.

Repos dominical, et sous la tente on sort la table, les chaises et restauration.

13h30, début des montées : la première : 1’04″65, toujours sous la pluie, et je suis classé 37ème sur 60.

Enfin le temps se met au beau, la chaussée commence à sécher malgré la forêt et son humidité, mais c’est toujours mieux.

2ème montée : 1’03″31, classement : 38 sur 50.

Et dernière montée : 1’01″01, avec classement final de 37ème sur 59.

Je suis donc satisfait de la perf., même si à 1’01″01 je me dis que j’aurais pu descendre en dessous de la minute !!

L’autre clio 16s du plateau a son meilleur temps à 1’00″52, je ne suis pas si loin, ce qui confirme que l’auto fonctionne bien, il me reste donc à dompter l’animal pour en tirer la quintessence.

Course de côte de Pourville-sur-Mer – 02 Octobre 2011

dscf04861-300x225Voilà c’est terminé pour cette année, une belle fin sous un soleil de plomb, un plateau de 95 pilotes et des voitures sympa, comme des simca rallyes 2, des scora ou encore une jidé et r8 gord …

Et moi dans tout cela avec ma clio 16s : génial, bonne tenue de route, des montées propres, tout bien quoi !!
Une meilleure tenue de route grace à mon beau-père mécano en chef … il a rabaissé la caisse à l’arrière, et du coup la clio tourne bien plus à plat, on progresse.

Comme toujours, première montée non chronométrée pour (re)découvrir le tracé, et ouah je ne me souvenais plus mais cette côte est tout en virage avec une belle épingle et un grand droit à prendre à fond, appelez le « belvédère » car quand on a le temps on peut s’y arrêter et profiter d’une vue splendide de la côte et des terres normandes.

Deuxième montée : l’heure de vérité, le chrono est déclenché, et 53’75 », 6 secondes de mieux que l’année dernière avec l’autre clio. C’est un bon début.

Là il est temps de profiter du beau temps et d’allonger les pieds sous la table, eh oui, Mat mon cousin nous accueille chez lui, la maison étant à 100m de la ligne du départ.

Reprise à 13h30 pour les 3 montées comptant pour le classement.
Avec confiance et envie d’aller plus loin, non pas avec le voiture, dans le chrono, feu rouge, orange et vert, je décolle, 1ère, 2ème, 3ème premier virage, tout va bien, une petite glisse dans le long droit, super !! verdict : 53’95 »

Je suis un peu surpris, car penser faire mieux, mais finalement ce n’est que 2 dixièmes de moins !!

2ème montée, allez Fred, il faut que ça passe : 53’53 », voilà c’est fait : mieux mais que 2 dixièmes de plus !!

Tout se tient, la voiture passe bien, elle est bien équilibrée et pour la 3ème montée mon beau père installe une de ses petites astuces pour libérer l’échappement plus rapidement, l’objectif étant de gagner un peu voir un tout petit peu en puissance.

Résultat de la dernière montée : 53’79 », trois temps dans un mouchoir de poche, on appelle cela de la régularité.

Finalement, c’est plutôt bien, je commence à prendre en main la clio et à en tirer presque le maximum.

Il est maintenant temps de la remettre sur son plateau et demain elle rejoindra son garage hivernal.

dscf0545

Dans :
Par alpinea310montecarlo1975jeanluctherier
Le 16 janvier 2013
A 12 h 10 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Lesjoyeuxbourdons |
LED Lights Hub unblog |
Ayouchef1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Landroverweb
| Geolocalisationmaroc
| obd obd2 obd