Alpine A310 Monté-Carlo 1975 Jean-Luc Thérier

Ma passion des autos anciennes et du sport auto

 

Circuit d’Abbeville – 05 avril 2017

Le 31 mars 2017

Une nouvelle journée circuit s’offre à nous et j’aurais le plaisir de convoyer Emmanuel, partenaire AXA, et de lui faire découvrir les sensations à bord de la Super 5 GT Turbo. A suivre …

Lien pour visualiser le circuit : cliquez ICI

Le 06 avril 2017

Et voilà encore une journée dans un esprit convivial, détendu et amical … j’y ai retrouvé tous les copains du CAR Cléon et un plateau d’autos superbe dont une raflée de Renault RS.

Départ donc le matin à 6h30 avec Florian et Emmanuel, notre invité et rejoignons Frédéric et sa Renault Alpine GTA V6 Turbo pour faire un bout de chemin ensemble, le circuit étant à 2h de route d’Evreux. Arrivant au point de rassemblement commun – une station service après Rouen – je vois Alain et sa bande remonter dans leurs autos pour reprendre la route : même pas le temps de se dégourdir les jambes et prendre un café. mais l’envie d’arrivée sur le circuit est plus fort et ni une ni deux, nous reprenons la route sans même nous inquiéter de Frédéric. Tout se passe bien lorsque nous arrivons au circuit que je découvre.

20170405_094018Café, inscription, décharge, briefing et découverte du circuit avec Emmanuel. C’est là que tout commence, après deux tours de circuit de reconnaissance, donc à allure modérée pour moi, Emmanuel est tout retourné – « ça va très vite » me dit-il ! ???? … grande interrogation de ma part vous vous en doutez car je n’avais pas le pied lourd sur l’accélérateur. Aussi, je rassure Emmanuel pour lui dire que c’est normal pour une première sortie sur circuit et que tout va rentrer dans l’ordre au fur et à mesure des tours de circuit. Bon, à vrai dire, je ne sais pas s’il m’a cru, mais en tout cas il n’a pas lâché de la journée.

C’est la première vrai sortie de la GT Turbo, et à vrai dire, je suis très agréablement surpris de son comportement et sa puissance. Avec les pneus neufs Toyo, elle enchaîne les virolos à grande vitesse. Sur la première séance de roulage, c’est le calme plat dans la voiture, Emmanuel me semble assez tendu, mais pour ma part je suis plus concentré sur les aiguilles du tableau de bord pour voir comment réagi la GT Turbo. De retour au paddock, je fais les vérifications d’usage : pneus et moteur, et la pression des pneus est beaucoup trop élevé, je descend de 800g pour me caler à 1,5 bar.

Je reprends donc le chemin du circuit, cette fois-ci avec mon fils Florian. Rien à voir, la GTT est plus incisive et colle au macadam. Plus les trous s’enchaînent, plus je me sens à l’aise et plus je retarde mes freinages, ce qui me vaudra quelques fumées blanches notamment en bout de ligne droite. mais qu’importe, les sensations sont là. Juste un petit trou à l’accélération en troisième en sortie du grand gauche. 20170405_105529Après 20 mn, je rentre donc et ouvre le capot pour tenter de voir ce petit problème. Et avec l’aide de mécanos avertis … est découvert une petite fuite d’huile à la base du turbo et une durite de décharge complètement écrasée. Et bien ni une ni deux, l’entre’aide opère rapidement, les caisses à outils s’ouvrent et des solutions sont trouvées.

Il me faudra tout de même faire un entretien complet, vérifier toutes les durites, les serrages … mais la GTT est en excellente forme pour son âge et il faut dire qu’elle a quelques kilomètres de rallyes et courses de côte dans les veines : la préparation d’époque est tout de même de bonne qualité. Tout ceci nous amène en fin de matinée, et il nous reste que deux séances de roulage avant la pause du midi.

Je laisse le volant à Florian et me met pour la première fois dans le baquet de droite. Rapidement, Florian prend la mesure du circuit, et je lui indique les points de corde à prendre pour optimiser son roulage : sur un tel circuit – qui est également utilisé pour de la découverte – à chaque point, un plot est positionné, il est ainsi assez facile d’optimiser les trajectoires, mais ça c’est dans la théorie, car la vitesse et nos travers nous rattrapent vite et nous ne sommes pas des pilotes aguerris ! Florian apprécie, et Emmanuel ressort de cette séance réjouit, il commence à prendre goût et en redemande !! On est loin du Emmanuel de 9h30 !!

20170405_140149Cette matinée a fait quelques dégâts tout de même, pas d’accident mais des problèmes moteur sur quelques autos : une Mégane 16S phase 1 qui s’arrête nette à chaud, et une Clio 16S qui a du s’arrêter pour problème moteur. Autant pour la Mégane, les mécanos ont pu résoudre le problème, autant pour la Clio, diagnostic : moteur HS, une soupape est sortie de sa cheminée et a tout ravagé. Cette auto rentrera sur un plateau. Et sur le circuit, les porsches, Lotus Esprit, Clio V6, Renault Spider et autres RS font le show et partent pour certaines en tête à queue.

C’est maintenant l’heure de la pause du midi et le moment de se restaurer. Ah oui j’ai oublié, le problème de trou à l’accélération de la GTT est tout simplement du au dé-jaugeage et donc par manque d’approvisionnement d’essence. Il a donc fallu aller remplir notre bidon et faire le plein de l’auto, et tout est rentré dans l’ordre ! Donc au menu, sandwichs, chips, saucisson, une bière, fromage, dessert, enfin un bon pique nique sous un soleil picard.

La pause est longue … dixit Emmanuel, qui a envie d’en découdre à nouveau. L’ambiance des circuits a encore frappé ! le début d’après-midi se déroule sans soucis, Florian et moi prenons le volant à tour de rôle avec un Emmanuel enchanté. Il me dira le lendemain qu’il a mal aux genoux … probablement la contraction au moment des freinages !!

Il est 15h30, la GTT vient de monter sur le plateau, c’est déjà l’heure du retour.

Les photos : cliquez ICI

 

Résumé du Car Cleon : fichier pdf Passions d’adhérents n3 V2

 

Dans :
Par alpinea310montecarlo1975jeanluctherier
Le 31 mars 2017
A 13 h 59 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Lesjoyeuxbourdons |
LED Lights Hub unblog |
Ayouchef1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Landroverweb
| Geolocalisationmaroc
| obd obd2 obd